Centre Culturel Irlandais



Mot de passe oublié ?

Portail des collections

Centre Culturel Irlandais

Accueil

Accueil

Sélection de la langue

Adresse

Centre Culturel Irlandais


 

contact

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi : 14h - 18h
Nocturne le mercredi jusqu'à 20h
Fermé week-end et jours fériés

La Médiathèque sera fermée le vendredi 15 juillet
et du 1er au 26 août inclus

Contacts

Carole Jacquet
Responsable des ressources documentaires

Marion Mossu
Chargée de ressources documentaires

Tel : 01 58 52 10 83 / 33

Où nous trouver ?

Tout près du Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Métros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Bus : 84, 89, 21, 27

Carte

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi : 14h - 18h
Nocturne le mercredi jusqu'à 20h
Fermé week-end et jours fériés

La Médiathèque sera fermée le vendredi 15 juillet
et du 1er au 26 août inclus

Contacts

Carole Jacquet
Responsable des ressources documentaires

Marion Mossu
Chargée de ressources documentaires

Tel : 01 58 52 10 83 / 33

Où nous trouver ?

Tout près du Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Métros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Bus : 84, 89, 21, 27

Carte

Titre : Waking (for) the Nation: Immaterial Materialism and the Feminine Body in Tom Murphy’s The Wake (1998) (2021)
Auteurs : Moonyoung HONG, Auteur
Type de document : Article
Dans : Etudes irlandaises (Vol 46 n 1 Printemps 2021)
Article en page(s) : p. 107-122
Langues: Anglais
Mots-clés :

FEMMES

INDEPENDANCE

LITTERATURE

POLITIQUE

THEATRE

XXE SIECLE

XXIE SIECLE

Résumé : The paper examines Tom Murphy’s play The Wake and the significance of its staging as part of the Abbey Theatre’s 1916 centenary “Waking the Nation” programme. The play critiques the process by which various elements of capitalism – in particular materialistic culture, bourgeois morality and hypocrisy – combine to commodify, repress and eliminate the human body. Murphy suggests that the pitfalls of materialism point to the ironic truth that it denies the substantive materiality to our bodily existence. The female body in particular is continually subjected to violence and exploitation. By dramatising the emotional consequences of this immaterial materialism through the lens of a marginalised female émigré and sex worker, the play contests and subverts the woman / nation figurations in the context of Irish literary, theatrical and cultural imagination. The meaning of the wake ritual is revisited and experienced as a temporary celebration of theatre as community.
Pays de publication : France
Fonds : Médiathèque