Centre Culturel Irlandais



Mot de passe oublié ?

Portail des collections

Centre Culturel Irlandais

Accueil

Sélection de la langue

Adresse

Centre Culturel Irlandais


 

contact

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi : 14h - 18h
Nocturne le mercredi jusqu'à 20h
Fermé week-end et jours fériés
Le Centre Culturel Irlandais est dans l’obligation de fermer ses portes au public jusqu’à nouvel ordre.

Contacts

Carole Jacquet
Responsable des ressources documentaires

Marion Mossu
Chargée de ressources documentaires

Tel : 01 58 52 10 83 / 33

Où nous trouver ?

Tout près du Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Métros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Bus : 84, 89, 21, 27

Carte

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi : 14h - 18h
Nocturne le mercredi jusqu'à 20h
Fermé week-end et jours fériés
Le Centre Culturel Irlandais est dans l’obligation de fermer ses portes au public jusqu’à nouvel ordre.

Contacts

Carole Jacquet
Responsable des ressources documentaires

Marion Mossu
Chargée de ressources documentaires

Tel : 01 58 52 10 83 / 33

Où nous trouver ?

Tout près du Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Métros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Bus : 84, 89, 21, 27

Carte

Titre : Writing by and about Republican Women Prisoners : Willful Subjects (2017)
Auteurs : Fiona MCCANN, Auteur
Type de document : Article
Dans : Irish University Review (Vol 47 n 2 supplément Autumn/Winter 2017)
Article en page(s) : p. 502-514
Langues: Anglais
Mots-clés :

POLITIQUE

FEMMES

LITTERATURE

Résumé : This article builds on existing criticism of the interaction of militant republicanism and feminism during the Troubles by focusing in particular on the prisoners' own writing, analyzing the ways in which they choose to self-represent, but also the ways in which they are represented. The discussion is supported both by recent criticism by Sara Ahmed on the designation of who or what is willful, and how that willfulness is restrained, managed, and presented by various power groups, and by the theoretical writing of Jacques Rancière. The co-dependency of politics and aesthetics in these texts is explored, with a view to showing how they present a radical re-articulation of feminism in the carceral context.
Pays de publication : Grande-Bretagne (Royaume Uni)
Fonds : Médiathèque