Centre Culturel Irlandais



Mot de passe oublié ?

Portail des collections

Centre Culturel Irlandais

Accueil

Accueil

Sélection de la langue

Adresse

Centre Culturel Irlandais


 

contact

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi : 14h - 18h
Nocturne le mercredi jusqu'à 20h
Fermé week-end et jours fériés

La Médiathèque sera fermée le vendredi 15 juillet
et du 1er au 26 août inclus

Contacts

Carole Jacquet
Responsable des ressources documentaires

Marion Mossu
Chargée de ressources documentaires

Tel : 01 58 52 10 83 / 33

Où nous trouver ?

Tout près du Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Métros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Bus : 84, 89, 21, 27

Carte

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi : 14h - 18h
Nocturne le mercredi jusqu'à 20h
Fermé week-end et jours fériés

La Médiathèque sera fermée le vendredi 15 juillet
et du 1er au 26 août inclus

Contacts

Carole Jacquet
Responsable des ressources documentaires

Marion Mossu
Chargée de ressources documentaires

Tel : 01 58 52 10 83 / 33

Où nous trouver ?

Tout près du Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Métros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Bus : 84, 89, 21, 27

Carte

Titre : These people know what they're fighting for : Denis Johnston and the Partisans (2018)
Auteurs : Guy WOODWARD, Auteur
Type de document : Article
Dans : Irish University Review (Vol 48 n 2 Autumn/Winter 2018)
Article en page(s) : p.331-347
Langues: Anglais
Mots-clés :

GUERRE

POLITIQUE

SOCIETE

Résumé : In March 1944 the dramatist and BBC radio correspondent Denis Johnston travelled to the Croatian island of Vis, to record spoken and sung contributions by Yugoslav Partisans and British Royal Air Force officers stationed there. Examining Johnston's wartime memoir Nine Rivers From Jordan alongside his broadcasts, manuscripts and notebooks, this essay considers the visit as a moment of imaginative liberation and escape, made possible both by Vis's utopian status as an island free from Nazi occupation and by the egalitarian social environment that he found there. Johnston's accounts are not entirely celebratory however, and the register of escape is complicated by the affinities he detects between the landscape of Vis and that of the West of Ireland, and between the communist Partisans and Irish Republicans.
Pays de publication : Grande-Bretagne (Royaume Uni)
Fonds : Médiathèque