Centre Culturel Irlandais



Mot de passe oublié ?

Portail des collections

Centre Culturel Irlandais

Accueil

Accueil

Sélection de la langue

Adresse

Centre Culturel Irlandais


 

contact

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi : 14h - 18h
Nocturne le mercredi jusqu'à 20h
Fermé week-end et jours fériés

Fermeture exceptionnelle vendredi 27 mai et lundi 6 juin.

Contacts

Carole Jacquet
Responsable des ressources documentaires

Marion Mossu
Chargée de ressources documentaires

Tel : 01 58 52 10 83 / 33

Où nous trouver ?

Tout près du Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Métros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Bus : 84, 89, 21, 27

Carte

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi : 14h - 18h
Nocturne le mercredi jusqu'à 20h
Fermé week-end et jours fériés

Fermeture exceptionnelle vendredi 27 mai et lundi 6 juin.

Contacts

Carole Jacquet
Responsable des ressources documentaires

Marion Mossu
Chargée de ressources documentaires

Tel : 01 58 52 10 83 / 33

Où nous trouver ?

Tout près du Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Métros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Bus : 84, 89, 21, 27

Carte

Titre : Scale, Deep Time, and the Politics of Representation in Derek Mahon's Life on Earth (2018)
Auteurs : Eoin FLANNERY, Auteur
Type de document : Article
Dans : Irish University Review (Vol 48 n 2 Autumn/Winter 2018)
Article en page(s) : p. 281-298
Langues: Anglais
Mots-clés :

CRITIQUE

ENVIRONNEMENT

POESIE

Résumé : This essay reads Derek Mahon's 2008 collection, Life on Earth, in broadly ecocritical terms, arguing that the ecological concentrations of Mahon's recent work centre on the representational relationships between human and non-human ecologies; on matters of ecological belonging and placelessness, in local and international contexts; as well as probing the ethics of anthropocentric historical narration in terms of geological time and the ‘deep’ past. Furthermore, the argument focuses on the poet's attention to scalar relations in time and space and how they relate to anthropogenic climate change. It also highlights Mahon's recourse to ekphrasis in his meditation upon the politics and ethics of aesthetic representation in the context of global environmental destruction.
Pays de publication : Grande-Bretagne (Royaume Uni)
Fonds : Médiathèque