Centre Culturel Irlandais



Mot de passe oublié ?

Portail des collections

Centre Culturel Irlandais

Accueil

Sélection de la langue

Adresse

Centre Culturel Irlandais


 

contact

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi : 14h - 18h
Nocturne le mercredi jusqu'à 20h
Fermé week-end et jours fériés
Le Centre Culturel Irlandais est dans l’obligation de fermer ses portes au public vendredi 13 mars 2020 à 18h, et jusqu’à nouvel ordre.

Contacts

Carole Jacquet
Responsable des ressources documentaires

Marion Mossu
Chargée de ressources documentaires

Tel : 01 58 52 10 83 / 33

Où nous trouver ?

Tout près du Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Métros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Bus : 84, 89, 21, 27

Carte

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi : 14h - 18h
Nocturne le mercredi jusqu'à 20h
Fermé week-end et jours fériés
Le Centre Culturel Irlandais est dans l’obligation de fermer ses portes au public vendredi 13 mars 2020 à 18h, et jusqu’à nouvel ordre.

Contacts

Carole Jacquet
Responsable des ressources documentaires

Marion Mossu
Chargée de ressources documentaires

Tel : 01 58 52 10 83 / 33

Où nous trouver ?

Tout près du Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Métros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Bus : 84, 89, 21, 27

Carte

Titre : A Big House Divided : Images of Irish Nationhood in Edna O’Brien’s House of Splendid Isolation (2018)
Auteurs : Jennifer A. SLIVKA, Auteur
Type de document : Article
Dans : Etudes irlandaises (Vol 43 n 2 Automne-hiver 2018)
Article en page(s) : p. 183-196
Langues: Anglais
Mots-clés :

LITTERATURE

ROMAN

FEMMES

CONFLIT NORD-IRLANDAIS

Résumé : In Edna O’Brien’s House of Splendid Isolation (1994), the house, a microcosm for the nation, along with its marginalized occupants, reflect the borders between North and South, past and present. By critically interrogating the ways in which O’Brien’s dilapidated Big House becomes an uncanny borderland, this essay unpacks the ways in which the Irish nation attempts to define itself by “evicting” those who disrupt the laws of state and gender.
Pays de publication : France
Fonds : Médiathèque