Centre Culturel Irlandais



Mot de passe oublié ?

Portail des collections

Centre Culturel Irlandais

Accueil

Sélection de la langue

Adresse

Centre Culturel Irlandais


 

contact

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi : 14h - 18h
Nocturne le mercredi jusqu'à 20h
Fermé week-end et jours fériés

Contacts

Carole Jacquet
Responsable des ressources documentaires

Marion Mossu
Chargée de ressources documentaires

Tel : 01 58 52 10 83 / 33

Où nous trouver ?

Tout près du Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Métros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Bus : 84, 89, 21, 27

Carte

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi : 14h - 18h
Nocturne le mercredi jusqu'à 20h
Fermé week-end et jours fériés

Contacts

Carole Jacquet
Responsable des ressources documentaires

Marion Mossu
Chargée de ressources documentaires

Tel : 01 58 52 10 83 / 33

Où nous trouver ?

Tout près du Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Métros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Bus : 84, 89, 21, 27

Carte

Titre : Performing Trauma in Post-conflict Northern Ireland : Ethics, Representation and the Witnessing Body (2017)
Auteurs : Alexander COUPE, Auteur
Type de document : Article
Dans : Etudes irlandaises (Vol 42 n 1 Printemps-été 2017)
Article en page(s) : p. 105-121
Langues: Anglais
Mots-clés :

THEATRE

PIECE DE THEATRE

XXE SIECLE

HISTOIRE

CONFLIT NORD-IRLANDAIS

Résumé : This article evaluates the role of the body in the performance and reception of trauma testimony in post-conflict Northern Ireland. It explores how the body is exploited in public performances of nationalism and unionism, marginalised in psychoanalytic discourses around memory work, and rendered invisible within state-sponsored reconciliation processes. By contrast, the body is central to representations of truth recovery and remembrance in fictional theatre, and in the performed testimonies of applied theatre. Analysing three recent productions, this paper argues that the strategic use of the body as a site of witness facilitates an ethical form of empathy that respects the alterity of trauma.

Pays de publication : France
Fonds : Médiathèque