Centre Culturel Irlandais

Portal of collections

Centre Culturel Irlandais

Home

Home

Select language

Address

Centre Culturel Irlandais


 

contact

Opening hours

Monday to Friday: 2pm - 6pm
Late opening on Wednesday until 8pm
Closed at weekends and on bank holidays

You will need to present a pass sanitaire

Contacts

Carole Jacquet
Head of Libraries and Archives

Marion Mossu
Libraries and Archives Officer

Tel : 00 33 1 58 52 10 83 / 33

Where to find us ?

Beside the Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Metros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Buses : 84, 89, 21, 27

Map

Opening hours

Monday to Friday: 2pm - 6pm
Late opening on Wednesday until 8pm
Closed at weekends and on bank holidays

You will need to present a pass sanitaire

Contacts

Carole Jacquet
Head of Libraries and Archives

Marion Mossu
Libraries and Archives Officer

Tel : 00 33 1 58 52 10 83 / 33

Where to find us ?

Beside the Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Metros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Buses : 84, 89, 21, 27

Map

Title: Les Historiens irlandais et le bicentenraire de 1798 (1999)
Authors: Sophie OLLIVIER, Author
Material Type: Article
In : Etudes irlandaises (Vol 24 n 2 1999)
Article on page: p. 139-151
Languages: French
Descriptors:

18TH CENTURY

HISTORY

POLITICS

Abstract: Le centenaire de la rébellion de 1798 est le moment où 1798 est devenu le mythe fondateur d'un nationalisme républicain d'une part, catholique d'autre part. Le bicentenaire, organisé par les gouvernements du Nord et du Sud, est le moment où culmine la recherche historique et où le discours officiel fait appel au discours scientifique. Parmi les nombreux thèmes traités, trois ont retenu notre attention. Le premier concerne l'idéologie des United Irishmen, qui deviennent des contemporains. Le républicanisme est étudié par Thomas Bartlett, Kevin Whelan et Tom Dunne. Le deuxième thème est la question des Defenders. Nancy Curtin, Louis Cullen, Jim Smyth, et Marienne Elliot éclairent dans leurs travaux un mouvement dont l'histoire définitive n'a pas encore été écrite. Le troisième thème concerne l'alliance entre protestants et catholiques. A.T. Stewart étudie la rébellion d'Antrim. Trevor McCavery et K. Whelan expliquent de façons diverses le retournement des presbytériens. Selon Ian McBride, les presbytériens n'ont pas tous eu peur de parler de 1798. En 1998, la remise en question d'idées ancrées dans la mémoire collective est à l'ordre du jour. Empruntant une définition de Nietzsche, Kevin Whelan définit l'histoire comme « ce qui fait mal »
Publishing country : France
Place of publication : Villeneuve d'Ascq
Statement of responsibility : Sophie Ollivier
Collection : Médiathèque