Centre Culturel Irlandais



Mot de passe oublié ?

Portail des collections

Centre Culturel Irlandais

Accueil

Accueil

Sélection de la langue

Adresse

Centre Culturel Irlandais


 

contact

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi : 14h - 18h
Nocturne le mercredi jusqu'à 20h
Fermé week-end et jours fériés

Un pass sanitaire vous sera demandé

Contacts

Carole Jacquet
Responsable des ressources documentaires

Marion Mossu
Chargée de ressources documentaires

Tel : 01 58 52 10 83 / 33

Où nous trouver ?

Tout près du Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Métros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Bus : 84, 89, 21, 27

Carte

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi : 14h - 18h
Nocturne le mercredi jusqu'à 20h
Fermé week-end et jours fériés

Un pass sanitaire vous sera demandé

Contacts

Carole Jacquet
Responsable des ressources documentaires

Marion Mossu
Chargée de ressources documentaires

Tel : 01 58 52 10 83 / 33

Où nous trouver ?

Tout près du Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Métros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Bus : 84, 89, 21, 27

Carte

Titre : La Place du gaélique dans le roman irlandais contemporain (2001)
Auteurs : Sylvie MIKOWSKI, Auteur
Type de document : Article
Dans : Etudes irlandaises (Vol 26 n 2 2001)
Article en page(s) : p. 97-113
Langues: Français
Mots-clés :

LANGUE

LANGUE IRLANDAISE

LITTERATURE

NATIONALISME

ROMAN

Résumé : Après un survol rapide du destin du gaélique à travers les siècles, cet article rappelle les attitudes contrastées des écrivains irlandais vis-à-vis de ce qui fut considéré dès le dix-neuvième siècle comme la langue nationale : d'un côté les tenants du Renouveau celtique, les militants de la Gaelic League, jouent un rôle non négligeable dans l'avènement de l'Indépendance et les tentatives de résurrection de la langue ; de l'autre, des auteurs comme Joyce ou Flann O'Brien voient dans le gaélique une arme idéologique qu'ils rejettent tout autant que l'hégémonie de la langue anglaise. Ils déploient donc dans leurs écrits des stratégies visant à subvertir tant l'idéologie nationaliste que la domination coloniale, inventant par là-même une voie/voix inédite. C'est cette voie qui est suivie aujourd'hui par nombre de romanciers contemporains, chez qui on retrouve à la fois la veine satirique inaugurée par Joyce et O'Brien et la recherche d'une langue encore inouïe capable de transcender le conflit entre langue d'origine et langue historique
Pays de publication : France
Lieu de publication : Villeneuve d'Ascq
Mention de responsabilité : Sylvie Mikowski
Fonds : Médiathèque