Centre Culturel Irlandais



Mot de passe oublié ?

Portail des collections

Centre Culturel Irlandais

Accueil

Sélection de la langue

Adresse

Centre Culturel Irlandais


 

contact

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi : 14h - 18h
Nocturne le mercredi jusqu'à 20h
Fermé week-end et jours fériés

Contacts

Carole Jacquet
Responsable des ressources documentaires

Marion Mossu
Chargée de ressources documentaires

Tel : 01 58 52 10 83 / 33

Où nous trouver ?

Tout près du Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Métros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Bus : 84, 89, 21, 27

Carte

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi : 14h - 18h
Nocturne le mercredi jusqu'à 20h
Fermé week-end et jours fériés

Contacts

Carole Jacquet
Responsable des ressources documentaires

Marion Mossu
Chargée de ressources documentaires

Tel : 01 58 52 10 83 / 33

Où nous trouver ?

Tout près du Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Métros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Bus : 84, 89, 21, 27

Carte

Titre : Ghostly Surrogates and Unhomely Memories : Performing the Past in Marina Carr's Portia Coughlan (2012)
Auteurs : Karen O'BRIEN, Auteur ; David G. FREY FELLOW, Auteur
Type de document : Article
Dans : Etudes irlandaises (Vol 37 n 1 2012)
Article en page(s) : p. 173-187
Langues: Anglais
Mots-clés :

LITTERATURE

THEATRE

PIECE DE THEATRE

FEMMES

MYTHOLOGIE

Résumé : In Marina Carr's Portia Coughlan (1996) ghostly performances stage the unsettling effects of the past as it resurfaces in the present; of both individual memory and the cultural memory of female experience. Through application of Joseph Roach's concepts of surrogation, genealogies of performance and environments of memory, as well as Homi K. Bhabha's unhomely, this article argues that Portia's haunted body embodies and resists inherited myths of an idealized and domesticated passive Irish femininity
Pays de publication : France
Lieu de publication : Rennes
Mention de responsabilité : Shonagh Hill
Fonds : Médiathèque