Centre Culturel Irlandais



Mot de passe oublié ?

Portail des collections

Centre Culturel Irlandais

Accueil

Accueil

Sélection de la langue

Adresse

Centre Culturel Irlandais


 

contact

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi : 14h - 18h
Nocturne le mercredi jusqu'à 20h
Fermé week-end et jours fériés

Un pass sanitaire vous sera demandé

La Médiathèque sera fermée du 20 au 31 décembre inclus.

Contacts

Carole Jacquet
Responsable des ressources documentaires

Marion Mossu
Chargée de ressources documentaires

Tel : 01 58 52 10 83 / 33

Où nous trouver ?

Tout près du Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Métros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Bus : 84, 89, 21, 27

Carte

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi : 14h - 18h
Nocturne le mercredi jusqu'à 20h
Fermé week-end et jours fériés

Un pass sanitaire vous sera demandé

La Médiathèque sera fermée du 20 au 31 décembre inclus.

Contacts

Carole Jacquet
Responsable des ressources documentaires

Marion Mossu
Chargée de ressources documentaires

Tel : 01 58 52 10 83 / 33

Où nous trouver ?

Tout près du Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Métros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Bus : 84, 89, 21, 27

Carte

Titre : Magdalen Laundries : Enjeu des droits de l'homme et responsabilité publique (2012)
Auteurs : Nathalie SEBBANE, Auteur
Type de document : Article
Dans : Etudes irlandaises (Vol 37 n 1 2012)
Article en page(s) : p. 41-56
Langues: Français
Mots-clés :

DROIT

HISTOIRE

IRLANDE

RELIGION

SOCIETE

Résumé : Le cas des Magdalen Laundries, institutions gérées par des congrégations religieuses dans lesquelles furent enfermées des centaines de femmes depuis le dix-neuvième siècle, fait l'objet d'une attention particulière depuis les années 1990. Or, depuis que le scandale a éclaté, seule l'Eglise catholique irlandaise a été mise en cause. On lui reproche d'avoir fait subir des traitements inhumains à ces femmes et d'avoir bénéficié financièrement du travail de blanchisserie qu'elles effectuaient des ces institutions. En 2010, une organisation, Justice for Magdalens, a demandé à la Commission des Droits de l'Homme irlandaise de diligenter une enquête afin que soit déterminé le degré de responsabilité de l'Etat et que les anciennes pensionnaires et leurs enfants obtiennent réparation. La Commission a examiné la requête de Justice for Magdalens mais a décidé de ne pas diligenter l'enquête, faute de pouvoir véritablement se prononcer sur la question des droits de l'homme. En revanche, elle a enjoint le gouvernement irlandais à prendre les mesures nécessaires pour déterminer son degré de responsabilité et réparer les dommages causés. En parallèle, Justice for Magdalens s'est adressée au Comité contre la Torture des Nations Unies afin que soit examinée la responsabilité de l'Etat irlandais dans les traitements inhumains subis par les anciennes pensionnaires des Magdalen Laundries. Le rapport du Comité est accablant. Il n'est désormais plus possible pour l'Etat de nier sa responsabilité dans cette période trouble et sombre de son histoire. Le scandale des Magdalen Laundries relève désormais des droits de l'homme et, de fait, le gouvernement irlandais doit désormais envisager de rendre justice aux anciennes pensionnaires
Pays de publication : France
Lieu de publication : Rennes
Mention de responsabilité : Nathalie Sebbane
Fonds : Médiathèque