Centre Culturel Irlandais



Mot de passe oublié ?

Portail des collections

Centre Culturel Irlandais

Accueil

Accueil

Sélection de la langue

Adresse

Centre Culturel Irlandais


 

contact

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi : 14h - 18h
Nocturne le mercredi jusqu'à 20h
Fermé week-end et jours fériés

Un pass sanitaire vous sera demandé

Contacts

Carole Jacquet
Responsable des ressources documentaires

Marion Mossu
Chargée de ressources documentaires

Tel : 01 58 52 10 83 / 33

Où nous trouver ?

Tout près du Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Métros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Bus : 84, 89, 21, 27

Carte

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi : 14h - 18h
Nocturne le mercredi jusqu'à 20h
Fermé week-end et jours fériés

Un pass sanitaire vous sera demandé

Contacts

Carole Jacquet
Responsable des ressources documentaires

Marion Mossu
Chargée de ressources documentaires

Tel : 01 58 52 10 83 / 33

Où nous trouver ?

Tout près du Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Métros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Bus : 84, 89, 21, 27

Carte

Titre : La Politique au théâtre : Nouvelles approches en Irlande (2006)
Auteurs : Emile-Jean DUMAY, Auteur
Type de document : Article
Dans : Etudes irlandaises (Vol 31 n 1 2006)
Article en page(s) : p. 37-49
Langues: Français
Mots-clés :

FANTASTIQUE

LITTERATURE

POLITIQUE

THEATRE

Résumé : Cet article tente d'étudier en détail la manière dont deux pièces récentes de Sebastian Barry et Marina Carr traitent de la politique en donnant à voir sur scène deux personnalités irlandaises, dont l'une a effectivement exercé le pouvoir même si son nom a été modifié. Hinterland, de Sebastian Barry est oeuvre plutôt réaliste qui parfois tourne à la farce et au grotesque. Très différente est Ariel de Marina Carr : bâtie sur le modèle d'une tragédie antique, la pièce en vient très vite à fonctionner sur le mode fantastique. Dans ces deux cas nous sommes très loin du théâtre engagé traditionnel et de l'oeuvre d'un O'Casey par exemple. La conclusion évoque les difficultés que rencontreraient les deux oeuvres si elles devaient un jour être traduites et représentées en France
Pays de publication : France
Lieu de publication : Villeneuve d'Ascq
Mention de responsabilité : Emile-Jean Dumay
Fonds : Médiathèque