Centre Culturel Irlandais



Mot de passe oublié ?

Portail des collections

Centre Culturel Irlandais

Accueil

Accueil

Sélection de la langue

Adresse

Centre Culturel Irlandais


 

contact

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi : 14h - 18h
Nocturne le mercredi jusqu'à 20h
Fermé week-end et jours fériés

Un pass sanitaire vous sera demandé

Contacts

Carole Jacquet
Responsable des ressources documentaires

Marion Mossu
Chargée de ressources documentaires

Tel : 01 58 52 10 83 / 33

Où nous trouver ?

Tout près du Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Métros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Bus : 84, 89, 21, 27

Carte

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi : 14h - 18h
Nocturne le mercredi jusqu'à 20h
Fermé week-end et jours fériés

Un pass sanitaire vous sera demandé

Contacts

Carole Jacquet
Responsable des ressources documentaires

Marion Mossu
Chargée de ressources documentaires

Tel : 01 58 52 10 83 / 33

Où nous trouver ?

Tout près du Panthéon !
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris

RER B : Luxembourg
Métros : M10 Cardinal Lemoine / M7 Place Monge
Bus : 84, 89, 21, 27

Carte

Titre : "Tis", Meaning Maybe: The Uncertain Last Words of Angela's Ashes (2011)
Auteurs : James S. ROGERS, Auteur
Type de document : Article
Dans : Etudes irlandaises (vol. 36 n 2 2011)
Article en page(s) : p. 129-140
Langues: Anglais
Mots-clés :

BIOGRAPHIE

IRLANDE

LITTERATURE

MIGRATION

ROMAN

XXE SIECLE

Résumé : Commentators on Agela's Ashes: A Memoir (1996) by Franck McCourt have consistently understood its enigmatic final chapter consisting of the single word "Tis", to represent an enthusiastic embrace of America. Such readings fail to recognize the ambiguous nature of the word "Tis" in Irish parlance. McCourt adumbrates the closing word in several instances earlier in the text, in which it appears in contexts laden with remorse, uncertainty, and evasion. Special attention is paid to the fact that the word answers a question: earlier in the text, questions serve only to reinforce the authoritarian, panoptical nature of Irish society. The essay argues that the closing word indicates not an embrace of America, but the timid beginnings of interiority and reflectiveness
Pays de publication : France
Lieu de publication : Rennes
Mention de responsabilité : James S. Rogers
Fonds : Médiathèque